Est-ce qu’on mange des produits laitiers ?

General Blog

Est-ce qu’on mange ou on ne mange pas de produits laitiers au lait cru – telle est la question.

J’ai renonçé les produits laitiers pendant cinq ans, parce que toutes les recherches que j’ai trouvé démontré que les produits laitiers sont nocif pour le corps.

( photo : Avishai Shustak autour des plantes médicinales )

Avishai plantes médicinales Herbarium Maor

(photo: Maor Kopelman qui portait mon herbier sur son sac à dos )

Avishai herbier

(photo : Avishai qui portait mon herbier )

Il y a qu’un petit pourcentage des Européens qui digère bien les produits laitiers, et il semble que ce pourcentage augmente dans des pays comme le Tibet ou dans des endroits comme Ladakh (en Inde du Nord), où depuis des siècles le fromage au lait cru et le beurre au lait cru de Yak étaient un aliment de base de la vie. Dans des altitudes supérieures à 3 000 mètres, où très peu pousse, le lait de Yak est l’un des rares aliments disponibles. Incidemment, les Yaks ne peuvent pas vivre dans des endroits ci-dessous de 4000 mètres.

Himalayas

Curieusement, dans la plupart des cultures à base de produits laitiers, le lait ne se mange pas. Au lieu de cela le lait est transformé en fromage, du beurre, du lait caillé, de la crème ou d’autres aliments fermentés. Cela est vrai dans les cultures tibétaine et Ladakhie. La raison pour laquelle est dû aux probiotiques dans le fromage et d’autres produits laitiers convertis, ce qui les rendent plus facile à conserver – et il se trouve qu’ils sont plus nutritif et plus facile à digérer pour le corps humain.

Cet été, j’ai passé du temps au Ladakh, où j’ai mangé beaucoup de fromage et du beurre au lait cru. Cela était particulièrement vrai dans des endroits à l’extérieur de Leh, où trouver des fruits et légumes frais était un peu un défi.

En plus de fromage et du beurre au lait cru, j’ai aussi trouvé des légumes comme la choucroute, que les Ladakhies mangent en petites quantités avec leurs repas.

 

Si on me donne le choix entre le lait cru et du pain ( ou bien des momos), je vais choisir le fromage au lait cru – à moins que le pain soit germé.

Pourquoi?

Tant le pain et les produits laitiers sont des toxicomanie difficile à briser, mais au moins le fromage au lait crus apporte des enzymes et des probiotiques au corps.

Manger des fruits et légumes est une privilège. Je l’ai réalisé depuis un certain nombre d’années, et cela devient vraiment un privilège évidente lors de ma visite à Ladakh.

Dans l’un des randonné que j’ai fait dans les montagnes à une altitude entre 4000-5000 mètres, je passai la nuit dans un petit village. Les femmes ont préparé des momos et du tsampa ( farine mélanger avec du yahourt) pour le dîner. Quand il était temps de manger, j’ai sortis mon fromage et choucroute de mon sac à dos. Les Ladakhies n’ont pas mal pris mon envie de manger autres chose.

(photo : une des femmes qui préparaient les “momos” – comme des raviolis aux légumes )

Homestay Momos
A la fin du repas, j’ai préparé une petite assiette remplis d’abricots secs (cultivés dans les vallées autour de Leh et-Cachemire et vraiment délicieux), des amandes et des morceaux de bananes fraîches ( à vrai dire la banane était trop mûr après deux jours dans mon sac à dos ). Puis j’ai tout arrosé avec du huile de moutarde et du sel de mer et j’ai offert l’assiette à tout le monde. Plus tard, j’ai appris que le couple de Ladhakies à côté d’Avishai n’avait jamais goûté des bananes. Ceci m’a vraiment étonné. Notre espèce est si résistant que nous pouvons survivre sur très peu de fruits et légumes.

Avishai homestay

( photo : Avishai avec le couple qui n’ont jamais goûté des bananes )

Ici, en France, nous sommes tellement chanceux. Donc, choisissez le meilleur et ajoutez beaucoup de fruits et légumes frais à votre alimentation ! Et si vous allez manger du fromage – mangez uniquement des produits au laitiers crus.

J’aimerais prendre ce moment pour remercier les deux garçons israéliens qui ont porté mon herbier sur leurs dos pendant 3 jours – trop chic et galant 🙂

Je vous souhaite une rentrée Magique !

Namasté,

Arletty Abady